_LOGO-LISTRAC-small100.png

notre policiere municipale vous invite a respecter...

Lutte contre le bruit


L’arrêté Préfectoral de lutte contre le bruit (9-1-1218) du 25 avril 1990 s’applique tout au long de l’année, du 1er janvier au 31 décembre.

Il est rappelé que sur la voie publique et dans les lieux publics ou accessibles au public, sont interdits les bruits gênants par leur intensité et notamment :

  • ceux susceptibles de provenir de l’emploi d’appareils et de dispositifs de diffusion sonore par haut-parleur,
  • des réparations ou réglages de moteur, à l’exception des réparations de courte durée,
  • de l’utilisation des pétards ou autres pièces d’artifices.

Des dérogations individuelles ou collectives peuvent être accordées par le Maire lors de manifestations, fêtes ou autres évènements.

Pour les professionnels (cela comprend les services communaux) autorisation :

- du lundi au samedi de 07h00 à 20h00
- interruption le dimanche et les jours fériés
- comprend les bruits à l'intérieur, à l'extérieur, sur la voie publique, dans les propriétés privées causés par des outils ou appareils de toute nature (uniquement dans le cadre d'activités pro exclusivement)

Les exploitants agricoles, en période de récolte uniquement, possèdent une dérogation à savoir autorisation :

- du lundi au samedi 05h00 à 23h00
- les dimanches et jours fériés de 07h00 à 20h00
- privilégier les lieux de récoltes éloignés des habitations de 05h00 à 07h00 et de 21h00 à 23h00.

Pour les particuliers, en cas de travaux de jardinage ou bricolage :

- du lundi au vendredi de 08h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h30
- le samedi de 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
- le dimanche et fériés de 10h00 à 12h00

Les aboiements des chiens récurrents peuvent faire l'objet de verbalisation sans avis préalable, les propriétaires en cause doivent faire cesser les nuisances par tous moyens utiles.

Mise en place des signalisations STOP


Depuis de nombreux mois, une recrudescence de plaintes pour vitesse excessive est à déplorer sur la commune.

Nous constatons lors de nos rondes, de nombreux carrefours dangereux ou présentant des traces de freinages, quand ce ne sont pas directement des débris d’accident antérieur.

Dans un souci de sécurité et pour lutter contre la vitesse excessive sur des tronçons définis lors de groupes de travail, la Commune a décidé de mettre en place une série de signalisation imposant l’arrêt absolu à un panneau STOP.

Vous n’auriez pas manqué de voir apparaitre de nouvelles signalisations verticales et horizontales, créant des heureux et des mécontents.

Au-delà des panneaux STOP plutôt récents, nous sommes heureux de pouvoir compter plusieurs ralentisseurs et quelques coussins berlinois postés à des endroits stratégiques de la Commune.

Pour information, l’implantation d’un seul plateau surélevé coute à la Commune environs 10 000 euros.

L’implantation d’un STOP reviendrait en comparaison à 500 euros.

Nous sommes conscients de la relative efficacité de certains STOP, qui mériteraient d’être plus souvent contrôler. Cela est matériellement compliqué.

Cependant, plusieurs zones de STOP sont en cours d’études pour être basculées en plateaux surélevés, une fois que les finances le permettront.

Cette question revenant souvent, si vous vous trouvez à un carrefour présentant 3 voire 4 « STOP », la règle de base de la priorité à droite doit s’appliquer, ni plus ni moins.

Nous ne sommes pas dans une démarche répressive, nous comptons avant tout sur votre bon sens et votre respect des règles de sécurité pour faire de Listrac une commune où il fait bon circuler.

Dépôt sauvage


Les dépôts sauvages de déchets sont une source de pollution des sols, des eaux, de l'air et de dégradation des paysages. Ils représentent une menace quant au risque d’incendie, de blessure, d’intoxication… et provoquent des nuisances visuelles et olfactives.

Par ailleurs, l’abandon sauvage de déchets par des particuliers ou des entrepreneurs n’a aucune raison de persister car la totalité des déchets (ordures ménagères, déchets végétaux, encombrants...) dispose aujourd’hui d’une filière de collecte appropriée, joignable par simple appel téléphonique.

Tout contrevenant, en cas d’identification ou de flagrant délit, est passible de :

  • 35 euros d’amende (article R 632-1 du code pénal)
  • 1500 euros d’amende si l’infraction est commise au moyen d’un véhicule (article R635-8 du code pénal).

Sont habilitées à constater l’existence d’un dépôt sauvage, les « Autorités de contrôles » suivantes : 

• le maire 

• les agents de police municipale

• les officiers de police judiciaire (police ou gendarmerie)

• les officiers de l’ONCFS 

• les inspecteurs de l’environnement dans leurs compétences respectives (DREAL, DDTM, DDCSPP)

Dans tous les cas (propriété privée ou domaine public), le contrevenant peut être :

  • l’auteur du dépôt,
  • le détenteur des déchets
  • le propriétaire du terrain, même dans le cas où il n’est pas à l’origine du dépôt (celui-ci peut néanmoins prouver sa bonne foi, en ayant averti l’autorité municipale d’abandon de déchets commis à son insu et en ayant procédé à des mesures préventives : travaux de clôture, plainte)

A titre indicatif, la Commune de Listrac Médoc a engagé en 2019 environ 150 euros d’argent public par semaine, représentant un cout annuel de 7800 euros, pour procéder au retrait et au transport en déchetterie de l’ensemble des déchets composant les dépôts sauvages.

L'accueil est gratuit et anonyme, avec ou sans rendez-vous, pour les jeunes (11-25 ans), et/ou leurs parents, leur entourage.

On peut pousser la porte de la Maison des Adolescents pour une petite difficulté passagère ou des questions plus importantes. On peut venir seul ou accompagné…Jeunes et/ou parents seront reçus par un professionnel de l'équipe pluridisciplinaire, qui, au cours de quelques entretiens individuels, les écoutera et leur proposera une orientation adaptée.

Prévention des feux de forêts


Le débroussaillement est une obligation légale

Débroussailler est une obligation de l’article L-321-5.3 du code forestier, pour les habitations situées dans les zones exposées. 

En cas d’absence de débroussaillement ou bien de non-respect des règles, une amende peut être notifiée et un délai de réalisation des travaux est imposé.

Le non-respect de l’obligation de débroussaillement peut également entraîner un recours de l’assureur devant indemniser un sinistre causé par un feu de végétaux.

Un périmètre de 50m autour des constructions (même si ce périmètre signifie aller débroussailler sur une parcelle forestière qui ne vous appartient pas) doit impérativement être débroussaillé, ainsi qu’une bande de 10m de part et d’autre des voies d’accès privées, donnant accès aux constructions.

Par ailleurs, prévoir une distance de 3m sans arbre ni broussailles et une hauteur de 4m sans végétation, le long de ces voies d’accès.

En débroussaillant, vous contribuez à :

Protéger la forêt et les espaces naturels combustibles
Eviter que les flammes n’atteignent votre habitation
Sécuriser les personnels de la lutte contre l’incendie


Interdiction de brûler les végétaux

L’exploitation, l’entretien ou la création de jardins ou d’espaces verts produisent des matières végétales, les déchets verts, qu’il est absolument interdit de brûler.

Ces déchets verts sont classés comme déchets ménagers et le règlement sanitaire départemental interdit absolument le brûlage à l’air libre de tous les déchets, en particulier des déchets verts.

Pour se débarrasser de ses végétaux coupés, seules trois solutions sont possibles : 

  • l’évacuation en déchetterie 
  • le broyage ménager
  • le dépôt de vos déchets verts sur le site communal mis à disposition (renseignement en Mairie)

Toute personne procédant à l’incinération de végétaux est civilement et pénalement responsable en cas de sinistre.

23 Grande Rue

33 480 Listrac Médoc

05 56 58 03 16

Site management